Le Réseau Citoyen regrette l’échec d’un rassemblement large pour les législatives

La préparation des législatives a montré que la culture du rassemblement autour des valeurs d’écologie, de solidarité et de citoyenneté – faire la politique autrement – n’est pas encore entrée dans les habitudes de tous. A l’évidence certains cherchent ce qui nous divise plutôt que ce qui nous rassemble, certains préfèrent l’éparpillement des voix à leur somme. Et la tradition jacobine s’en mêle : les provinces gravitent autour de Paris et ce qui est bon à Paris devrait être bon pour la France entière. Et pourtant, la récente élection présidentielle a bien montré combien les français en avaient assez des grandes formations traditionnelles bâties autour de personnalités et de leurs jeux d’appareil.

Alors oui, le Réseau Citoyen est désappointé que l’on soit passé si près d’une grande démonstration de rassemblement des citoyens, de la gauche et des écologistes : c’est bien la machine à perdre qui est peut-être lancée ! Grenoble a su être unique en 2014 et ses habitants ont montré à la France entière qu’il était possible enfin de sortir des vieux schémas pour avancer ensemble et oser innover. Non que ce soit facile (le chemin grenoblois n’est pas toujours aisé !) mais les habitants, les acteurs engagés, et les élus apprennent de cette nouvelle manière de faire la politique. Et notre ville avait ainsi quelque chose à dire au plan national, et pouvait initier là aussi d’autres pratiques pour d’autres idées. Il n’en sera rien…

Comme le Réseau Citoyen croit en l’énergie positive qui peut être mise au service d’intérêts communs, il continuera d’œuvrer pour rassembler autour de quelques priorités essentielles, qui sont présentes dans tous les programmes des partis de gauche et écologiques et qu’ils ont toutes en commun : démocratie, environnement, justice sociale, culture, éducation,…

Le bureau du Réseau Citoyen