Point sur le traitement des déchets dans la métropole

Un rapport sur le service public de collecte et de valorisation des déchets urbains de notre métropole vient d’être publié. Il témoigne de la mise en œuvre progressive de la feuille de route déchets voté en janvier 2016. Elle est engagée vers deux objectifs ambitieux : une réduction des déchets de 15%, une augmentation significative de la valorisation de la matière à plus de 58%. L’enjeu majeur de réduire l’enfouissement des déchets en augmentant la valorisation matière et/ou énergétique s’inscrit dans la transition écologique et énergétique que nous portons. Ce rapport souligne les avancées en cours dans ce domaine. Sont aussi  soulignés : les efforts entrepris et effectués par le service déchet – l’implication de différents acteurs du territoire, ensembles impliqués pour améliorer les performances de tri de chacun car c’est là que les marges de progression sont les plus importantes. On peut noter  le succès de la concertation sur le Schéma Directeur des Déchets signe que les métropolitaines et métropolitains se sentent concerné-e-s, s’investissent dans ces objectifs d’une meilleur qualité de tri, de + de recyclage ou re-emploi, de – de gaspillage matière, de + de compostage,… .  Depuis 2015, sélectionnée sur l’appel à projet «  Zéro gaspillage, zéro déchet », la métropole de Grenoble est devenue pionnière en ce qui concerne la lutte contre le gaspillage. La lecture de ce rapport montre que nous allons dans la bonne direction.