CONFERENCE DE GUILLAUME FABUREL

LE MARDI 18 MAI 2021 DE 19H à 20H30

A travers ses ouvrages, Guillaume Faburel* lance un manifeste pour lutter contre ce qu’il appelle la barbarie des métropoles, matérialisation du néolibéralisme urbain. L’auteur remet en question le discours de l’urbanisation généralisée du monde en pointant les dysfonctionnements et les impacts que génère la grande ville contemporaine : exclusion économique, ségrégation spatiale et souffrance sociale, tout en alimentant la crise écologique.

Nourri de ses 25 années de recherche et de militantisme, il fait un tour d’horizon des alternatives qui se construisent à l’extérieur de la métropole pour lutter contre la barbarie. Ces alternatives se structurent autour de 3 communs : le rapport au vivant, la coopération et l’autogestion.

Ces communs existent en dehors de la métropole. Pouvons-nous construire ces communs-là dans le monde urbain ?

Nous accueillerons tout au long de la soirée des acteurs et actrices du territoire afin de confronter les points de vue.

https://us02web.zoom.us/j/82181912129?pwd=OUR0WXBxc1pRYllFYThqRmgxS0ZIdz09

*Guillaume Faburel est professeur en géographie, urbanisme et science politique à l’université Lyon 2 et à l’Institut d’études politiques de Lyon.

Invitation en pdf

Intimidation des opposants au projet Neyrpic

Nous relayons ici l’appel de Neyrpic autrement à manifester à l’occasion du procès engagé contre les riverains qui portent un recours contre le permis de construire du centre commercial Neyrpic.

NEYRPIC : NOUS SOMMES TOUTES ET TOUS CONCERNE·ES

Jeudi 8 avril à 13h, Albert, Françoise, Michel, Monica et Solange, habitant·es de Saint Martin D’Hères sont convoqué·es devant la justice. Leur méfait ? Avoir déposé un recours en justice contre le projet de centre commercial à Neyrpic. Apsys, le promoteur, les attaque pour « recours abusif » alors que ce même recours n’a pas été jugé.

Le promoteur demande à la justice de condamner ceux qui ont déposé un recours contre le permis de construire, sous prétexte qu’ils lui font perdre 27 millions d’euros, somme qu’il réclame en intégralité à chacun d’entre eux… alors que ce recours ne l’empêche absolument pas de faire les travaux qu’il voudrait faire.
Nous sommes tous concernés ! Demandons le respect du droit constitutionnel d’agir en justice !
Il est inadmissible qu’un promoteur, une des plus grandes fortunes de France, fortement encouragé par la municipalité de Saint Martin d’Hères, se permette une telle tentative d’intimidation des citoyens ! Il n’en sont que plus déterminés à faire entendre leur voix, notre voix, celle de l’ensemble des citoyens qui pensent qu’il serait absurde et climaticide de construire un tel centre commercial.

Ce procès est celui de la liberté d’expression des habitants, commerçants (qui ont aussi été intimidés et ont dû céder à la pression), entrepreneurs, associations, universitaires, acteurs de la culture et du sport,…

Rendez-vous au palais de justice de Grenoble le 08/04 à 13 h

Mobilisation déclarée en préfecture. Le port du masque est demandé, celui du déguisement de dinosaure fortement recommandé !

voici l’appel en pdf

Lire la suite

"aider les citoyens à se réunir en réseau et à développer à Grenoble et dans son agglomération des idées et des actions permettant des initiatives citoyennes améliorant la vie démocratique dans la cité"