Archives pour l'étiquette Environnement

ETAT DE L’ENVIRONNEMENT DANS L’AGGLOMERATION GRENOBLOISE

– Mardi 23 Janvier 2018 a 20h15, à la Maison des Associations de Grenoble, 6, rue Berthe de Boissieux, salle de conférences. Conference debats : ETAT DE L’ENVIRONNEMENT DANS L’AGGLOMERATION GRENOBLOISE – LES DEFIS A RELEVER. Avec Jacques WIART, environnementaliste ; Roger MARCIAU, naturaliste, administrateur de gentiana; Olivier TOFFIN, Zero Waste Grenoble ; Thomas LETZ, coordinateur du scénario NégaWatt ; Hélène FOGLAR, FRAPNA Isère, experte Pollution lumineuse. (Th 1.3 / 1.10).

Sur la base du livre « L’état de l’environnement dans l’agglomération grenobloise – Les défis à relever« , sorti le 8 décembre 2017 aux Editions « Campus ouvert », cette conférence dressera une présentation générale de la situation sur la qualité des sols, de l’eau et de l’air, sur le gaspillage des terres agricoles, la perte de la bio-diversité, les nuisances sonores et les ondes électro-magnétiques, etc. Nous ferons intervenir des contributeurs pour des zooms thématiques : nature, pollution lumineuse, déchets, effet de serre. 4 ou 5 intervenants maximum pour laisser un temps suffisant de questions/réponses avec la salle.  Référents : – Vincent PLAUCHU, Editions Campus Ouvert, 10 rue champ Rochas 38 240 MEYLAN, tel : 04 76 90 42 22, mail :  vincent.plauchu@univ-grenoble-alpes.fr & – Jacques Wiart, auteur du livre. Mail : jac.wiart@orange.fr Soirée organisée par Les Amis du Monde Diplomatique 38 et les Editions Campus ouvert

 

Avis du Réseau Citoyen de Grenoble sur l’A480 et le Rondeau

Nous émettons :

 – Avis Favorable avec des réserves pour l’aménagement de l’échangeur du Rondeau.
 – Avis Défavorable pour l’élargissement de l’A480 à 2*3 voies.
– La proposition de dissocier les deux projets dans le phasage des travaux, car la fluidité du trafic peut être obtenue sans élargissement, ce qui conditionnerait la réalisation de la seconde phase.
1°) Notre analyse stratégique sur le fond du projet

Nous observons que le projet de l’élargissement de l’A480 et de l’aménagement de l’échangeur du Rondeau vise des impératifs difficilement conciliables : fluidifier la circulation sans mener à une augmentation de son volume total.

Or nous rappelons que, malheureusement, tout projet d’aménagement routier mène à une augmentation de la circulation en créant de la demande (stratégie basée sur la capacité) et que les émissions de CO2 des véhicules ralentis ou immobilisés dans les bouchons sont largement compensées, et même dépassées, par la surconsommation de carburant liée à l’augmentation du trafic[1]. Ce phénomène est d’ailleurs admis par les porteurs de projets car, avec et sans élargissement, une forte augmentation de 8 % de la consommation de carburant (surtout Diesel[2]) est prévue. Ce n’est donc pas la bonne voie à suivre, car en opposition complète avec le Plan « Air Energie Climat » de Grenoble Alpes Métropole[3].

Voici la version pdf du document

Lire la suite