Archives pour l'étiquette énergie renouvelable

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

 

Le gouvernement français doit publier dans quelques mois sa stratégie en matière de transition énergétique pour la période 2018-2028 (programmation pluriannuelle de l’énergie).

Un débat national est organisé du 19 mars au 30 juin 2018 par la Commission nationale du débat public (CNDP) pour recueillir votre avis sur cet enjeu majeur.

La Commission nationale du débat public (CNDP) et la Métropole de Grenoble

ont le plaisir de vous inviter au débat public qui se tiendra

Mercredi 13 juin 2018 à 18h

Stade des Alpes (salons Sud), Avenue de Valmy, Grenoble

Invitation Débat National Energie CNDP en pdf

 

Quel avenir énergétique pour la France ?

Quel avenir énergétique pour la France ?

https://www.univ-grenoble-alpes.fr/fr/acces-direct/actualites/agenda/agenda-universite/quel-avenir-energetique-pour-la-france–324294.kjsp

29 mars 2018 à partir de 17h00

Saint-Martin-d’Hères – Domaine universitaire
Amphi 1, Bâtiment Stendhal, hall nord
1180 avenue centrale – Domaine Universitaire
38400 Saint-Martin-d’Hères

Que devra-t-on trouver dans la deuxième Programmation Pluriannuelle de l’Énergie qui concerne les périodes 2019-2023 et 2023-2028 ? Jean-Charles Colas-Roy, député de l’Isère, souhaite contribuer à ce grand débat public en organisant, en présence de François de Rugy, président de l’Assemblée nationale, et en partenariat avec l’Université Grenoble Alpes, une conférence-débat ouverte à tous.

Invitation débat énergétique
Continuer la lecture de Quel avenir énergétique pour la France ?

Financement participatif pour éditer un livre sur « L’état de l’environnement de Grenoble »

Jacques Wiart (Conseiller municipal délégué Déplacements et Logistique urbaine à la Mairie de Grenoble et membre du Réseau Citoyen) travaille sur un projet de livre qui dresse un état des lieux sur la qualité de l’environnement dans l’agglomération grenobloise.
Il s’agit d’un ouvrage de quelques centaines de pages, avec dix chapitres thématiques : nature, risques majeurs, sols pollués, air, l’eau, bruit, déchets, pollution lumineuse, gaz à effets de serre, ondes électromagnétiques.
Ce projet se concrétise avec les éditions “Campus Ouvert”, maison d’édition associative basée sur le campus universitaire, à but non lucratif.
Le livre est programmé pour une parution en octobre prochain.
Les droits d’auteur seront cédés à la FRAPNA et la MNEI.
Un appel à financement participatif est lancé par l’éditeur pour contribuer aux frais d’édition, via la plate-forme Kocoriko.
 titre du livre

Projet Energ’y citoyennes « solaire d’ici »

photovoltaique polygone
d’après http://www.photovoltaique38.fr/

Comment continuer à augmenter la part d’énergie solaire produite sur le territoire français ? Comment atteindre l’objectif signé par la Metropole en 2016 dans la charte Plan Energie Climat qui vise à augmenter les énergies renouvelables produites localement de 20 % en 2020 ? En Aout 2105 : La loi transition énergétique pour la croissance verte fixe des objectifs nationaux.  2 dispositions nouvelles y sont introduites :
– la possibilité pour les collectivités de prendre des actions dans le capital des sociétés commerciales qui produisent des énergies renouvelables,
– la possibilité pour ces mêmes sociétés d’ouvrir leur capital aux citoyens.
L’outil Projet Energ’y citoyennes « solaire d’ici », SAS constituée en 2015, saisi ces opportunités. Cette Société par  Action Simplifié a sélectionné pour sa première tranche 13 lieux répartis sur 6 communes de la métropole. Ces panneaux installés et exploités au cours de l’année 2017 sont posés principalement sur des toits d’écoles, de centres de loisirs et cantines scolaires. Une deuxième tranche plus ambitieuse est prévue pour 2018. Grenoble Alpes métropole ainsi que 9 des 49 communes de ce territoire ont pris des parts dans cette Société, dont la gouvernance est semi-coopérative. Cet « opérateur énergétique territorial »au capital de 90 000 €, détenu par 65 souscripteurs à l’ambition d’installer 100 toitures solaire photovoltaïques en 3 ans sur les toits, publics et privés, de l’agglomération. La production d’électricité photovoltaïque sur notre territoire, malgré un potentiel théorique important, a du mal à se développer. Le soutien de la collectivité est utile pour amorcer le projet, donner l’impulsion qui permettre à notre territoire de créer sa part d’autoconsommation. Si l’engagement des états est une condition indispensable pour contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°C, il ne peut pas à lui seul accomplir la transformation en profondeur de notre modèle socio-économique que suppose la transition énergétique, rendant les territoires acteurs de changement. De nouvelles formes d’implication des citoyens peuvent, à terme, contribuer à changer la donne. Ces initiatives traduisent une forme de réappropriation de la question énergétique pour produire une énergie propre et sans déchet. Il est important qu’il ne faille plus se rendre en Autriche ou en Suède pour voir de tels projets. Un nouvel appel de fonds aura lieu en juillet 2017 …

source : patrimoine.lesechos.fr