Archives pour l'étiquette éducation

Solidarité avec la CASEMATE

Solidarité avec

logo casemate

Dans la nuit de lundi 20 à mardi 21, nous avons été victimes d’un incendie. La police privilégie, à l’heure actuelle, la piste criminelle. Notre premier étage est détruit : plus de showroom, plus de Media Lab, plus de Fab Lab. Les machines, les outils et matériaux ont fondus ou sont partis en fumée. Mais l’esprit de La Casemate ne se résume pas à des locaux ou des machines… Voir la suite

https://www.kocoriko.fr/fr/projects/reconstruction-de-la-casemate

3 heures autour de l’éducation à la citoyenneté

L’association ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires) propose une rencontre interactive avec Monsieur

Philippe Meirieu (Professeur émérite en sciences de l’éducation)

avec la participation de Mesdames

Emmanuèle Buffin et Dominique Janin-Duc (Professeure d’école retraitée Psychologue, psychanalyste)

LE MERCREDI 25 MAI 2016 DE 18H00 À 21H30 À L’ESPE (École supérieure du professorat et de l’éducation, ex IUFM) 30 avenue Marcellin-Berthelot -(Tram A, direction Échirolles – Denis-Papin, Arrêt : MC2)

Programme détaillé en pdf

Et si nous parlions du périscolaire ?

L’histoire. La semaine de 4 jours était une mesure phare de la politique éducative des gouvernements Fillon. Elle était, avant et au cours de son application, jugée inadaptée aux rythmes de l’enfant par les spécialistes de l’Éducation.

C’est pourquoi en 2013, la gauche et son ministre de l’éducation, V. Peillon, décident la refonte des rythmes scolaires pour les enfants des écoles maternelles et élémentaires. La première étape en est la réforme du rythme hebdomadaire des écoliers ; l’école se fera à nouveau sur 4 jours et demi, dont au moins 5 matinées d’enseignement. La semaine intègrera des temps d’activités périscolaires.[i]

 Pourquoi ? Par rapport aux autres pays européens, le système éducatif français propose de très longues journées d’école réparties sur peu de jours dans l’année. Leurs résultats aux évaluations internationales (même si celles-ci sont en partie discutables) sont trop moyens. Par ailleurs le temps périscolaire est considéré comme essentiel pour l’éveil de tous les enfants. Or trop peu d’entre eux pratiquent des activités en dehors de l’école. L’idée d’ajouter une matinée de classe hebdomadaire et d’utiliser les 3 heures ainsi gagnées à des activités d’éveil en fin de journée, permettrait de rééquilibrer cette inégalité.
Lire la suite