Archives pour l'étiquette écologie

Université populaire Ville Durable

Vendredi 24 Mai à 20h la 1ière Université populaire Ville Durable se tiendra salle Juliet Berto (cinémathèque place St. André à Grenoble).

Entrée gratuite, réservation recommandée:
https://univpop.eventbrite.fr
Pour cette soirée de lancement, deux conférenciers sont invités:

L’économiste et urbaniste auteur de l’histoire des déplacements urbains en Europe de 1817 à 2050: Frédéric Héran https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-carre/l-edito-carre-06-decembre-2018 &
L’astrophysicien philosophe et quo-signataire de l’affaire du siècle au côté de Juliette Binoche: Aurélien Barrau https://www.youtube.com/watch?v=H4wjc4FHpNYhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Aur%C3%A9lien_Barrau

& des surprises…

Trafic induit par l’A480

Le rapport (court) de Frédéric Héran sur le trafic induit par l’élargissement de l’A480 vaut la peine d’être lu dans le contexte de l’élargissement de l’A480 et aussi dans le contexte du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal). Voici les conclusions :

chantier A480

Ce projet d’élargissement [de l’A480] est « une fuite en avant », dans les deux sens de l’expression : il ne résout pas la congestion à la source et incite à franchir des distances plus grandes en voiture. Il n’est donc pas conforme à l’engagement de la France en faveur de la transition écologique et énergétique comme aux « objectifs fondateurs du PDU » grenoblois visant à « Contribuer à la lutte contre le changement climatique, à la sobriété et à la transition énergétique ». Enfin, les financements prévus pourraient être beaucoup mieux utilisés en développant les alternatives à l’autosolisme.

Lire le rapport complet

Enquête publique relative au PLUI

logo PLUi

L’enquête publique relative au Plan Local d’Urbanisme de Grenoble-Alpes-Métropole (PLUI) se déroule du 1er avril au 24 mai 2019. Les documents du PLUI sont consultables dès maintenant sur le site de la Métro. Le documents électroniques sont très volumineux, n’hésitez pas de vous rendre à une permanence des commissaires enquêteurs qui auront lieu dans les différentes communes de la Métro et qui sont aussi annoncés sur le site internet de l’enquête publique. Pour des questions précises il y a une application cartographique qui permet de retrouver l’information par rapport à chaque parcelle.

La faiblesse du PLUI est une consommation excessive de surfaces agricoles, surtout en périphérie. Car les espaces agricoles sont déjà largement mités par des constructions et le réseau routier, malgré les critères relativement strictes pour la constructibilité, elle mène automatiquement a une perte très considérable de terres agricoles.

Lors de l’enquête publique on peut s’attendre à de nombreuses demandes d’élargir les zones constructibles. Des telles intentions ont déjà été exprimées officiellement, par exemple du coté de la commune de Saint-Martin d’Hères par rapport aux terrain agricole des Alloves à coté de la rocade sud.

Un rôle des observations à faire sera de demander de la fermeté par rapport à des telles demandes. L’aspect environnemental du PLUI a été analysé par l’Autorité environnementale dont le rapport est joint au dossier et la question de la consommation d’espace est un des points faibles du projet.