Archives pour l'étiquette déplacements

Pont Bergonzoli

Samedi 23 mars, à partir de 10h, à l’occasion de l’inauguration du nouveau pont Bergonzoli de Saint-Martin-le-Vinoux, l’ADTC (  http://www.adtc-grenoble.org/ ) organise une manifestation festive sur place pour protester contre le cheminement modes doux qui n’est pas sécurisé.
– Voie cycle qui coupe la voie des voitures qui redescendent côté tram,
– Séparation cycles/voitures matérialisée par un simple coup de peinture côté tram,
– Voie cycle sur chaussée côté parc d’Oxford,
– Cheminement cycles et piétons confondus sur le tablier du pont ce qui entraîne des conflits d’usage.

L’ADTC appelle à manifester pour dénoncer la dangerosité du pont pour les piétons et les cycles, et un aménagement raté qui n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les usagers modes actif, ce qui est vraiment dommage pour un investissement métropolitain de 5 millions d’euros qui est amené à durer plusieurs dizaines d’année.
Bref, faisons entendre la voix des piétons et cycles, il est peut-être encore possible de sécuriser ce pont !

Reconquête de l’espace public

Dans le cadre de la Biennale des villes en transition, « Rue de l’Avenir » et la MNEI proposent du 11 au 25 mars l’exposition :

«  Reconquête de l’espace public »

MNEI, Salle Abeille
(Ouverture : du lundi au vendredi • 9h-12h et 14h-18h)

Visite à programmer, dès que vous avez un créneau de 20 min dans votre agenda de la Biennale ! … C’est tout proche du palais des sports, et de la mairie…. À partir d’exemples collectés dans toute la France, l’exposition s’attache à montrer cette réappropriation de ce bien commun, « l’espace public », longtemps principalement dévolu aux déplacements automobiles.

Opposition à l’A480

La végétalisation d’après AREA, voir le massacre tout le long de l’A480 !

Petite revue de presse suite à l’action des opposants au parc Vallier-Catane le lundi, 18 mars:

L’actualité de l’A480

Vers la fin de l’action le 18.2. le matin, avant l’intervention de la police


Le lundi 18. février le « Le collectif pour des alternatives à l’élargissement de l’A480 » a publié un communiqué de presse :

Ce vendredi 16 février, lors d’une conférence de presse à la préfecture de l’Isère, les responsables du projet, ignorant le référé suspensif déposé au Tribunal administratif de Grenoble, se sont félicités d’avancées qui ne convainquent ni les riverains, ni les associations environnementales, et qui ont passablement irrité la ville de Grenoble

Plusieurs collectifs s’étaient réunis devant la préfecture réclamant qu’une délégation puisse assister à cette conférence. A défaut d’avoir pu rentrer, voici la lettre que nous adressions aux porteurs du projet.

Quelle sera la vitesse sur cette autoroute XXL ?

La grande annonce attendue de cette conférence, n’en fut pas une. Après l’intervention d’un des journalistes présents, interrogeant les porteurs du projet sur la pertinence de persister à dimensionner une autoroute à 90 km/h, induisant un élargissement notable (alors qu’une 2×3 voies à 70 km/h se contenterait de la surface bitumée actuelle) et une réfection de la plupart des ouvrages de franchissement, c’est visiblement la question de savoir quand exactement serait pris l’arrêté pour la vitesse de circulation qui a dérangé le préfet.

Télécharger le communiqué de presse

L’action non-violente dans le parc Catane du 18.2. le matin

voir aussi

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble-opposants-elargissement-autoroute-a480-bloquent-chantier-etre-deloges-1626031.html

A480 – le moment de la vérité

photo du parc Vallier

Voici quelques informations issues de la réunion publique du 29 janvier en présence d’un représentant d’AREA et d’élus de la ville (L. Lheureux et V. Fristot, en plus F. Malbet pour les travaux au niveau du groupe scolaire). L’annonce de cette réunion organisée, par la ville de Grenoble a été très peu diffusée. Néanmoins la Salle Rouge était comble, et le  public présent très  inquiet à l’égard du projet. Deux autres réunions publiques devraient suivre, la prochaine pour le secteur Mistral ; en revanche rien ne semble envisagé pour le secteur pont du Vercors, pont des Martyrs. On constate donc l’absence complète de transparence et de consultation dans les actions de l’AREA, de l’État et de la Métro.

Dans la logique d’une politique du fait accompli, la première étape des travaux sera l’abattage des arbres du parc Vallier le long de l’autoroute, potentiellement au mois de février, donc à partir de la semaine prochaine.

Lire la suite