Archives pour l'étiquette commerce

Pétition : Neyrpic, un projet à l’échelle de la Métropole

Nous relayons ici la pétition du Collectif Neyrpic autrement.

Après les délais et dysfonctionnements encourus lors du dépôt de la pétition sur la plateforme participative de Grenoble Alpes Métropole que nous avons relayé dans un article précédent, le collectif a choisi de mettre la pétition sur une plate-forme indépendante. https://www.petitions24.net/neyrpic_metropole

halles neyrpic
Le Réseau Citoyen partage complètement la demande du collectif :

La friche industrielle Neyrpic à Saint Martin d’Hères fait l’objet d’un projet de centre commercial (une centaine de magasins, vingt restaurants et aucun espace public, ni végétal) s’adressant à plus de 500 000 clients, qui viendraient de toute la région urbaine de Grenoble.

Cet espace exceptionnel, au cœur de l’agglomération, entre la ville et le campus, devrait plutôt être aménagé de façon équilibrée, en concertation avec les habitants et acteurs de la vie économique et sociale, pour en faire l’espace vivant et dynamique souhaité par les Martinérois et ouvert à l’ensemble du territoire.

Compte-tenu de son envergure, le projet actuel interpelle la plupart des compétences de la Métropole (économie, commerce, enseignement supérieur, équipements culturels et sportifs, déplacements, développement durable : qualité de l’air, bruit, déchets, eau, …). En particulier sur l’équilibre commercial de la métropole, l’emploi et les questions de circulation, de pollutions atmosphérique et sonore.

C’est pourquoi nous, signataires de cette pétition, demandons que Grenoble Alpes Métropole se saisisse du dossier Neyrpic, en cohérence avec ses orientations d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

 

Vers la renaissance commerciale des centres-villes, centres-villages et centres-bourgs ?

annonce table ronde

Table ronde
Vers la renaissance commerciale des centres-villes, centres-villages et centres-bourgs ? –
Hôtel de Ville de Grenoble vendredi 15/12 – 19h30

Comme on peut le voir dans le bassin de vie grenoblois, l’aménagement du territoire issu des années 60 a permis un formidable développement de l’urbain : logement, transports, équipements, etc. Et si le grand perdant de l’histoire était… le commerce de ville ?

Partout en France les commerces de centres-villes vivent la concurrence des grands centres-commerciaux périphériques et, depuis les années 2000, le boom du e-commerce. L’activité commerciale et de proximité se réinvente au moment où les attentes de la société vers des territoires dynamiques et protecteurs sont de plus en plus fortes (circuits-courts, traçabilité, impact environnementaux, condition de production, qualité et durabilité des produits). Localement, la question des équilibres commerciaux placent notre territoire dans la moyenne haute française des aires urbaines qui résistent plutôt mieux à la désertification.

Des documents réglementaires existent (SCOT et CDAC) et les réformes territoriales engagées (MAPTAM et NOTRe) qui visent à penser en termes d’aire urbaine plutôt que limites communales, notamment en matière commerciale et d’aménagement, ces documents et réformes ne permettent pas ou tardent à freiner cette équation pourtant fatale pour l’activité commerciale des centre-villes, centre-villages et centre-bourgs.

Élus, monde économique, consommateurs, citoyens : comment penser un nouveau modèle d’aménagement à la fois équilibré et non standardisé en matière d’activité commerciale pour nos territoires ? Comment faire renaître les centres-villes, les centres-bourgs, les centres-villages ?

En présence de :

  • Eric Piolle, maire de Grenoble ;
  • Patrick Vignal, député de l’Hérault et président de l’association d’élus « Centre-ville en mouvement » ;
  • Bertrand Veau, maire de Tournus en Bourgogne ;
  • Guy Jullien, vice-président délégué à l’artisanat, au commerce et aux petites et moyennes entreprises à Grenoble-Alpes Métropole ;
  • Jean-François Commander, commerçant à Grenoble et président de l’Union de commerciale Lafayette développement ;
  • Tony Gilles et René Degardin des Galeries Lafayette ;
  • Olivier Razemon, grand témoin, journaliste indépendant, auteur de Comment la France a tué ses villes.

// Evénement Facebook

Enquête publique sur le projet du centre commercial NEYRPIC

Ce projet NEYRPIC va radicalement à l’encontre de notre vision de la « ville durable de demain ».

La « ville de demain » doit renouer avec la proximité (à pied, à vélo) dans l’accès aux services, au travail, à l’éducation, aux loisirs, aux espaces verts, aux commerces, etc. Un tel projet, aussi centralisé, semble davantage un montage d’affairistes – tel qu’on en a connu dans les décennies passées – qu’un projet vraiment utile aux habitants et de développement métropolitain, vision du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) incluse.

Sur cet ancien site d’activité industrielle, il faudrait plutôt travailler un projet de nouvelles activités manufacturières, des activités artisanales ou de moyennes entreprises de production, etc. Bref, créer des emplois d’activités secondaires en ville, et certainement pas refaire un « Grand Place » bis, un Comboire bis, etc. qui va prendre la clientèle existante, à niveau constant de consommation métropolitaine. Et surtout continuer à ravager l’activité commerciale au centre de l’agglomération et en centres-bourgs .

L’annonce de l’enquête publique se trouve sur le site de la ville de Saint Martin d’Hères :
http://www.saintmartindheres.fr/mairie/la-ville/projets-urbains/projet-neyrpic.
Documents à télécharger, y compris un dossier complet (644 Mo).
L’enquête publique a lieu du mardi 21 novembre à 9h au vendredi 22 décembre à 19h.