Archives pour la catégorie Métro

La rive gauche de l’Isère à Grenoble mérite mieux qu’un retour en arrière !

Avec la suppression subite de la piste Tempovélo entre la place Dubedout et la rue Masséna, les Grenoblois redécouvrent ce qui n’allait pas dans le secteur :

  1. L’inadéquation des infrastructures de voiries (trottoirs, bandes cyclables, voie-s motorisée-s) sur ces quais.
  2. La vitesse excessive des véhicules et l’insécurité résultante pour les piétons et les cyclistes. 
  3. Les véhicules de secours bloqués systématiquement dans les bouchons sur les deux voies de circulation des quais rive gauche.
  4. Un phasage des feux tricolores au niveau du pont piéton méprisant les utilisateurs non-motorisés, feux peu respectés par la circulation automobile.
  5. Le report de la circulation cyclable dans la zone piétonne du centre ville.
suppresssion tempovélo quais

Cet axe Tempo Vélo avait installé au moment du déconfinement en mai 2020 de manière rapide afin de favoriser les déplacements doux dans un contexte sanitaire où il fallait éviter trop d’affluence dans les transports collectifs et trop de reports sur les véhicules individuels. Comme pour les autres TempoVélos, la qualité de l’aménagement était sommaire vu le contexte de sortie de confinement.
Le retour en arrière brutal décidé par la Métro, sans aucune concertation avec les habitant.e.s et/ou les représentant.e.s élu.e.s et sans projet d’aménagement futur, prive les Grenoblois de cet espace nouvellement ménagé. Même si la fréquentation directe de la Tempovélo sur les quais est resté limitée mais honorable (900 déplacements journaliers comptabilisés par la Métro et 1500 par l’ADTC), les effets secondaires positifs ont été importants :

  • un apaisement de la circulation automobile avec des vitesses réduites grâce au gabarit limité à une voie
  • un aménagement convenable pour les déplacements vélos sur un axe qui va de la gare au CHU de Grenoble 
  • une meilleure sécurisation des piétons sur le trottoir du bord de l’Isère et pour les vélos qui n’avaient plus à circuler entre des voitures
  • la possibilité pour les secours d’emprunter la piste cyclable pour dépasser le flux immobilisé sur la voie automobile

Cet aménagement temporaire a aussi remis au goût du jour les envies de revoir l’aménagement de la rive gauche de l’Isère dans un espace qui regroupe le Théâtre de Grenoble, le Palais du Parlement qui va bientôt accueillir le musée de la Résistance, le Téléphérique, etc… Pratiquement toutes les listes des candidat.e.s aux élections municipales avaient développé une vision de cet espace. L‘étude à l’échelle réelle de l’effet d’aménagements sur le secteur permet de choisir collectivement des scénarios d’aménagements réalisables dans ce secteur bizarrement laissé à l’écart jusqu’à présent : excès de vitesse des véhicules pas sanctionné(s), stationnement désordonné laissé au bon vouloir des automobilistes sur la malheureuse bande cyclable existante. Et pour couronner le tout, une chaussée en très mauvais état ne permettant pas aux vélos une circulation fluide sans écarts toujours mal vus par les conducteurs et surtout dangereux pour les cyclistes.
La suppression de cette piste par le SMAAG, sans concertation et sans projet d’avenir, est un bien mauvais signal sur la façon dont se conduit la politique Métropolitaine en ce début de mandat. Pour sa part, le Réseau Citoyen de Grenoble milite pour la transparence des décisions prises, une participation citoyenne et un respect mutuel développant le vivre ensemble et le cadre de vie de tous les habitants au sein de notre Métropole, et s’élève contre la pratiques actuelle de l’équipe métropolitaine.

Pascal Clouaire élu vice-président culture à la Métro

Pascal Clouaire, un des 3 élus municipaux actuels du Réseau Citoyen, a été élu 3ème vice-président à La Métropole Grenoble-Alpes sur la délégation de la culture. Nos félicitations !

Pascal Clouaire déclare comme priorité le soutien aux lieux pour que chacun puisse exprimer sa humanité et d’engager un processus de faire Métropole avec une coopération des communes. Nous espérons qu’après le début très conflictuel, à la Métro, un travail constructif sera possible.

Voici les vice-présidences :

Par ordre alphabétique et pas par ordre protocolaire. Les groupes au conseil métropolitain : UMA : écologistes et apparenté; NMC : petites communes ; CCC : communistes et apparentés; ACTE : PS et apparentés

Synthèse des réflexions autour d’un projet alternatif pour la friche Neyrpic

Synthèse des réflexions autour d’un projet alternatif pour la friche Neyrpic

La prochaine étape de la démarche de projet alternatif, synthèse des 4 ateliers de réflexion,  aura lieu

Jeudi 5 décembre à 19 h salle Ambroise Croizat
(à côté de l’école de musique) à St-Martin-d’Hères.

Cette reconstitution sera suivie plus tard d’une mise en espace de ce projet alternatif. L’association Neyrpic autrement a lancé une démarche de projet largement ouverte pour une réflexion collective sur une alternative au projet de centre commercial.

Vous avez peut-être vu que l’actualité autour de Neyrpic est très chargée ces temps-ci. Après le Réseau Citoyen de Grenoble et Alternatiba, ce sont des Gilets jaunes qui nous ont sollicités pour rejoindre leur action sur Neyrpic : création d’une « maison du peuple » dans une des Halles, le mercredi 13 novembre, occupée à partir de samedi 16 après-midi et expulsée dans la soirée du même jour, suivie d’une lettre ouverte au Maire de Saint-Martin-d’Hères qui a provoqué la colère de la 1° adjointe de Saint-Martin-d’Hères. Mais les GJ ne lâchent rien !
Le mouvement Extinction Rébellion (XR) se mobilise aussi sur Neyrpic.
Et au niveau national maintenant, le projet de centre commercial Neyrpic est inscrit sur la carte des luttes de la revue Reporterre, largement diffusé, depuis lundi, par « super Local ». Et le projet Europacity en région parisienne a été récemment arrêté.
Le vent tourne, l’ère de l’hyperconsommation semble se terminer… 

Nous n’avons aucune nouvelle sur les recours juridiques, si ce n’est que nous avons besoin d’aide pour payer l’avocat. Merci d’adhérer ou de faire un don sur https://www.helloasso.com/associations/neyrpic-autrement/

Apéro philo #2

« Où Commence la Ville ? « , le mardi 12 novembre à 18h30.

Réussir à penser collectivement le sens de l’action déjà engagée, échanger, et se (re-)situer dans l’espace de l’écologie politique actuelle, tels sont les paris à l’origine des Apéros’ Philos. Pour participer, nul besoin de posséder un doctorat en philosophie ou de connaître tous les penseurs majeurs de l’écologie, de la deep-ecology à l’éco-féminisme.

Le simple désir de vouloir clarifier en commun ses propres opinions, sans omettre la possibilité du désaccord, suffit pour participer à ces Apéros’ Philo conçus comme des espaces d’échanges conviviaux et horizontaux dans le respect des libres opinions de chacun•e.