Archives pour la catégorie Environnement

Vélorution contre la réintoxication du monde


Vélorution contre la réintoxication du monde

Mercredi 17 juin à Grenoble. Départ à 17 h de l’esplanade Alain le Ray de la caserne de Bonne. https://www.facebook.com/events/321951972134975/. La vélorution passera à des lieux emblématiques et finira à la friche Neyrpic et sont projet aberrant de centre commercial.

Peut-être avez-vous vu passer l’appel national du 17 juin contre la réintoxication du monde et peut-être avez-vous lu le texte qui l’accompagne (https://17juin.noblogs.org/) ?
Alors que le confinement a apporté la preuve que la machine économique peut être arrêtée, bien qu’on nous affirmait que c’était impossible. Alors que cette situation inédite nous a permis de saisir d’une manière encore plus nette les violences qui traversent notre société et les inégalités qui nous séparent, bien plus nombreuses sont les personnes à ressentir avec intensité que d’autres mondes sont possibles. Et pourtant la grande machine se remet en marche de plus belle, reléguant comme toujours les inégalités, les violences et les enjeux écologiques au second plan des priorités.

Comme beaucoup d’autres endroits en France, Grenoble répond à cet appel ! Plusieurs collectifs, dont le 38, Avenir des Terres, Action Neyrpic, Neyrpic Autrement, France Nature et Environnement Isère, Extinction Rebellion Grenoble, Peps Isère organisent une vélorution le mercredi 17 juin, invitant toutes les personnes qui veulent affirmer leur refus de relancer l’ancien monde et qui veulent commencer à construire les mondes d’après !

Venez avec votre vélo, trottinette, rollers, fauteuil roulant, etc, pour faire ensemble une vélorution contre la réintoxication du monde.
Vous pouvez aussi nous rejoindre un peu plus tard, à 19h, à Neyrpic, lieu d’arrivée de la vélorution, pour un apéro festif !

!

Effet du confinement sur la pollution atmosphérique

Les concentrations de NO2 montrent une réduction de 57 % avec le début du confinement, les concentrations de NO de 79 %, ce qui lie ces deux polluants très fortement à la circulation automobile. Par contre, les concentrations de particules fines ne sont pas affectées (aussi bien au niveau des PM10 que pour les PM 2,5). Il faudra analyser la composition et les sources de ces particules fines plus en détail. Il faut noter l’absence de pluie depuis le début du confinement (trait rouge). Source des données : www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

WPB