Archives pour la catégorie Education

3 heures autour de l’éducation à la citoyenneté

L’association ATLLAS (Association tisser les liens d’amitiés solidaires) propose une rencontre interactive avec Monsieur

Philippe Meirieu (Professeur émérite en sciences de l’éducation)

avec la participation de Mesdames

Emmanuèle Buffin et Dominique Janin-Duc (Professeure d’école retraitée Psychologue, psychanalyste)

LE MERCREDI 25 MAI 2016 DE 18H00 À 21H30 À L’ESPE (École supérieure du professorat et de l’éducation, ex IUFM) 30 avenue Marcellin-Berthelot -(Tram A, direction Échirolles – Denis-Papin, Arrêt : MC2)

Programme détaillé en pdf

Lettre au préfet de l’Isère à propos du camp Flaubert

en-tête RCG

Bureau du Réseau Citoyen de Grenoble,

bureau-reseaucitoyen-grenoble@googlegroups.com

Grenoble, le 1/1/16,

Monsieur le préfet de l’Isère,

Monsieur,

Dans le Dauphiné Libéré du 31/12/15 on lit : ”Après deux nuits passées dans le gymnase A. Daudet les familles de la communauté Rom (qui habitaient le camp Flaubert en partie détruit par un incendie) doivent être relogées à partir d’aujourd’hui. Et vous avez annoncé : “Une solution de relogement en hôtel pour quelques jours concernant 84 personnes a été trouvée par les services de la préfecture et le CCAS de Grenoble”. Nous vous en remercions (remerciements également aux équipes du CCAS de la ville de Grenoble) mais nous nous inquiétons de sa durée effective.

Le 31/12/15 il était en outre précisé dans le Dauphiné Libéré : “Ce camp faisait l’objet d’une procédure d’expulsion, un projet immobilier devant voir le jour sur cette parcelle.” Il est donc exclu que ces familles puissent revenir sur le même terrain qu’elles occupaient avant l’incendie. De plus les conditions hivernales (qui vont devenir de plus en plus difficiles dans les jours qui suivent) sont un obstacle supplémentaire pour ces familles et leurs enfants. Ces derniers sont scolarisés grâce au travail de terrain d’associations et de bénévoles qui, épaulés par les services, se battent depuis longtemps dans le but d’un accueil digne pour ces familles et pour faciliter ainsi leur intégration.

Aussi nous vous demandons de faire ce qu’il est en votre pouvoir, (puisque vous en avez la compétence) pour rechercher et trouver des solutions adaptées, et si possible pérennes, à ces situations très difficiles.

Nul doute que c’est en agissant ensemble, services de la municipalité et de la préfecture, qu’une solution adéquate pourra être trouvée.

Recevez, Monsieur le préfet, l’assurance de notre considération et de notre vigilance citoyenne.

Le bureau du Réseau Citoyen de Grenoble.

Et si nous parlions du périscolaire ?

L’histoire. La semaine de 4 jours était une mesure phare de la politique éducative des gouvernements Fillon. Elle était, avant et au cours de son application, jugée inadaptée aux rythmes de l’enfant par les spécialistes de l’Éducation.

C’est pourquoi en 2013, la gauche et son ministre de l’éducation, V. Peillon, décident la refonte des rythmes scolaires pour les enfants des écoles maternelles et élémentaires. La première étape en est la réforme du rythme hebdomadaire des écoliers ; l’école se fera à nouveau sur 4 jours et demi, dont au moins 5 matinées d’enseignement. La semaine intègrera des temps d’activités périscolaires.[i]

 Pourquoi ? Par rapport aux autres pays européens, le système éducatif français propose de très longues journées d’école réparties sur peu de jours dans l’année. Leurs résultats aux évaluations internationales (même si celles-ci sont en partie discutables) sont trop moyens. Par ailleurs le temps périscolaire est considéré comme essentiel pour l’éveil de tous les enfants. Or trop peu d’entre eux pratiquent des activités en dehors de l’école. L’idée d’ajouter une matinée de classe hebdomadaire et d’utiliser les 3 heures ainsi gagnées à des activités d’éveil en fin de journée, permettrait de rééquilibrer cette inégalité.
Lire la suite