Archives pour la catégorie Déplacements

Plus de la moitié des cyclistes sont dépassés de trop près

Plus de la moitié des cyclistes sont dépassés de trop près

Traduction rapide d’un article du magazine allemand   « Der Spiegel »

http://www.spiegel.de/auto/aktuell/berlin-mehr-als-die-haelfte-der-radfahrer-werden-zu-dicht-ueberholt-a-1241406.html

[quelques commentaires entre crochets]

La distance pour dépasser un cycliste doit être de 1,5 m [en Allemagne, en France 1 m dans les agglomérations, 1,5 m hors agglomération]. En réalité, cette valeur n’est souvent pas respectée, dans quelle mesure c’est le cas a montré une étude réalisée à Berlin.

Continuer la lecture de Plus de la moitié des cyclistes sont dépassés de trop près

Suite de la polémique pré-électorale sur le Chronovélo

Si quelqu’un veut écouter le point de vue du CLUQ (Comité de Liaison des Unions de Quartier) ou exprimer le sien :

soirée cluq chronovéloouréunion chronovélo 4.12.18

Le notre est ici : http://reseaucitoyen-grenoble.fr/la-perception-selective-des-unions-de-quartier-cv-et-cbch-par-rapport-aux-chronovelo/

La perception sélective des unions de quartier CV et CBCH par rapport aux Chronovélo

Dans une conférecours Lafontaine avant - aprèsnce de presse reprise dans deux articles, un article sur Place Grenet et un dans le Dauphiné Libéré du 1 novembre 2018, les unions de quartier Centre Ville et Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche expriment un rejet des Chronovélo au centre-ville en général et des inquiétudes par rapport au passage du Chronovélo cours Lafontaine devant le lycée Champollion, en particulier.

Tout d’’abord, cette réaction arrive trop tard, le réseau Chronovélo a en effet été annoncé en juin 2017, le tracé de la piste cyclable a été annoncé début janvier 2017, le débat sur les réaménagent du secteur a été lancé en 26 septembre 2016. Depuis, les unions de quartier, comme les habitants, ont eu largement l’occasion de s’exprimer sur la question et on ne peut pas nier qu’un débat a eu lieu.

Il semble surtout que les unions de quartier ont une perception très sélective des risques : Apparemment,  d’accepter deux voies de circulation automobile à 50 km/h devant l’entrée du lycée n’a jamais posé problème, mais il y aurait des risques pour une circulation cyclable à 30 km/h grand maximum. Pour rappel, voici des photos de 2011, avec les deux voies de circulation, et de 2014 avec le tracé préliminaire des bandes cyclables préfigurant la piste Chronovélo.

Lire la suite

Le projet du PDU, faible en math

Dans son document « Évaluation » le projet du PDU (Plan de Déplacements Urbains) donne ses objectifs par rapport à l’utilisation de la voiture individuelle : – 6 % à l’horizon 2030.

Mais afin de respecter l’objectif d’une réduction de l’émission des gaz à effet de serre (GES) de 47 % à l’horizon 2030, présenté dans le document « Objectifs », il faut mathématiquement une réduction des émissions des voitures individuelles de 5,2 % par an. Pendant la dernière décennie, la réduction de l’émission de CO2 par véhicule et par km parcouru n’était que de 3 % en moyenne avec une évolution à la hausse ces 3 dernières années (voir le graphique ci-dessous).

 

émissions voitures

 

Par conséquence, il faut réduire la distance parcouru en voiture individuelle au minimum de 2,2 % par an, en ne tenant pas compte d’une éventuelle croissance de la population, ce qui correspond à une réduction de 31 % à l’horizon 2030 dans le cas le plus favorable. En tenant compte de l’évolution de la population estimée à + 8 % sur la même période (document du PDU), il faudra déjà une réduction de 39 %. En tenant compte de l’évolution réelle des consommations, il sera plus prudent de viser une réduction de la distance parcouru en voiture individuelle supérieure à 50 %.

 

Les objectifs affichés des -6 % sont donc loin des nécessités réelles.

Malheureusement, le mathématiques sont complètement insensibles au mauvais compromis politique.

Jugez vous-même si le PDU est suffisamment ambitieux !

WPB