Archives pour l'étiquette ville

Cœurs de Ville – Cœurs de Métropole

rue Chenoise

Une importante concertation sur le projet  à Grenoble a débuté lundi 26 septembre pour se terminer le lundi 7 novembre.
Ce projet a 2 objectifs principaux :

  • rendre le centre-ville de Grenoble plus attractif (commerces, tourisme, flânerie, etc)
  • améliorer son accès en transports en commun, à vélo et à pied

Pour cela, le centre piétonnier de Grenoble sera étendu entre la place Notre Dame et l’Isère, rue de la République, entre la place Victor Hugo et le square Dr Martin ainsi que rue Lakanal dans le quartier Championnet et le trafic automobile sera limité sur l’axe Chavant – Lyautey – Agutte Sembat – Edouard Rey – Isère au profit des piétons, des cyclistes et des usagers des transports en commun.

Ce projet engendre aussi une réorganisation de la circulation automobile au centre de Grenoble.

Les informations sur le projet sont disponibles sur le site internet participation de la Métro.

Lire la suite

Projet Esplanade

Projet Esplanade

Le concepteur urbain HDZ vous présentera 3 propositions de scénarios d’aménagement urbain pour la transformation du secteur de l’Esplanade
29 septembre à 19h à l’amphithéâtre de la Maison du Tourisme, situé au 14 rue de la République à Grenoble

Toute l’infomation sur http://www.grenoble-esplanade.fr.

flyer-scenarios_rogne

Désintox par rapport à l’action du CLUQ sur le stationnement résident

« Ticket résident = + 150 % » est le titre racoleur d’un tract du CLUQ.

Mais qui est réellement concerné : Effectivement, si on considère uniquement l’exemple présenté dans la tranche qui passe à 30 €, c’est vrai. Mais la situation change si on regarde la totalité des ménages. Pour la majorité des ménages (55%), le prix du ticket baisse ou reste constant. Si on regarde l’augmentation pondérée, elle est plutôt autour de 35 % pour l’ensemble des ménages.

cluq

On peut rétorquer que cette vue n’est pas correcte car les ménages à faible revenu ne possèdent pas de voiture en ne profitent pas du tarif social. Peut-être, mais ils ont aussi le droit de profiter de l’espace public qui est occupé à faible coût par ceux qui sont mieux lotis qu’eux. Il faut aussi penser à ceux, qui, d’une façon ou d’une autre, payent entre 50 et 150 € par mois (très souvent inclus dans le loyer ou le prix du bien, en évoquant même pas la taxe foncière) pour stationner dans un garage d’une copropriété, dans un parking couvert ou dans un box.

La progressivité du nouveau tarif a comme avantage qu’un faible nombre des ménages optera peut-être pour une solution de stationnement différente qui dégagerait l’espace nécessaire pour améliorer le confort des autres modes de transport, de rendre la circulation plus fluide, de permettre d’améliorer l’attractivité de la ville en conservant la possibilité des clients extérieurs de stationner.

C’est dommage qu’une action du CLUQ a nécessité cette réponse. Les unions des quartiers sont ouvert à tous les habitants et acteurs d’un quartier et c’est le CLUQ qui représente les différentes unions de quartier.

Le but n’est pas de créer des divisions et polémiques non-fondées au sein de la ville.

 

parking4

Pas d’augmentation pour les ménages en vert.

Par rapport au calcul :

Les tranches de la population par rapport au coefficient familial proviennent de l’impôt sur le revenu 2006 pour la France entière. Elles sont accessible ici. Les valeurs ont été corrigées par rapport à l’indice des prix de l’INSEE ( + 10%). Il a été montré que Grenoble ne diffère pas très fortement de la moyenne nationale (lien ici). Il est à noter que les parts du coefficient familial sont plus beaucoup plus généreuses que celles de l’INSEE par rapport au calcul des revenus par unité de consommation (UC). Le coefficient familial de la CAF rajoute des demi-parts supplémentaires pour des foyers monoparentaux contrairement au calcul de l’impôt sur le revenu. En tout les valeurs des coefficients familiaux sont assez faibles comparés aux revenus par UC de l’INSEE.