Archives pour la catégorie Ville

Cœurs de ville, cœurs de métropole/Grenoble

logometro

Du 28 mai au 11 juin, des « Cueilleurs de paroles » vous donnent la possibilité de vous exprimer sur le projet « Cœurs de Ville, Cœurs de Métropole / Grenoble ».
Les « cueilleurs de paroles » viennent à votre rencontre, dans les différents quartiers de la ville, pour engager le dialogue avec chacun, consommateurs, piétons, cyclistes, automobilistes, usagers des transports en commun, commerçants ou associations…

Objectif : enrichir le diagnostic et la perception du projet, avant d’affiner les différents scénarios lors de la concertation, menée cet automne.

Vous pouvez aussi donner votre avis en répondant au questionnaire en ligne !
Cliquez ici !

Grenoble : un cœur de ville à conforter (site de la métro)

Retour sur la « Belle Saison »

bastille belle saison

J’ai participé au groupe qui est allé sur la Bastille, groupe animé par quatre employés du service des espaces verts, qui se sont portés volontaires pour cette action. Il y avait 40 – 50 participants, quelques familles et quelques élus en plus, Pierre Mériaux et Olivier Bertrand.

La sortie a été fortement très intéressante car elle a montré la quantité de travail, habituellement invisible, nécessaire à l’entretien de cet espace naturel et culturel.

Nous avons beaucoup appris sur des questions que nous ignorons le plus souvent :

  • la moitié du budget des espaces verts passe dans le nettoyage, et le chiffre est en augmentation. En ce qui concerne la Bastille, il y a deux passages des équipes par semaine sur les descentes principales pour vider les poubelles et nettoyer.
  • un grand secteur au-dessus du Fort du Rabot appartient au CROUS qui le laisse à l’abandon, ce qui fait aussi obstacle à l’utilisation de cet espace par les promeneurs et les coureurs.
  • un des deux bâtiments de l’Université a trouvé un acquéreur pour en faire une résidence hôtelière, mais le second bâtiment cherche toujours preneur.

Il y a de plus un travail régulier nécessaire sur la stabilité des murailles et sur le problème des tags à effacer. Seul bémol, l’état lamentable de la poudrière à mi-chemin, mais peut-être un jour un projet y se fera.

Quant à la propreté, la sortie a confirmé mon impression générale, à savoir qu’il y a peu d’ordures sur la colline. Il fallait vraiment chercher pour en trouver…

Et finalement nous avons vu les fameux moutons de la Bastille (il y en a 5).

Ces occasions d’un contact direct avec les agents des services sont très instructives et précieuses où nous avons par exemple aussi appris qu’il y a 20 % de femmes au service des espaces verts, en espèrent que ceci sollicite quelques vocations. Il semble que l’action s’est aussi bien passée pour les 13 rendez-vous dans les différents quartiers, aidé par la météo clémente de la matinée.

moutons bastille                                                      wpb